Épilateur à lumière

Écrit par les experts Ooreka

Pour quelles zones du corps l'utiliser ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Les femmes sont de plus en plus exigeantes lorsqu'il s'agit de leur beauté, notamment de leurs soucis de pilosité.

Trouver un produit qui leur donne des jambes impeccables sans être toujours obligées d'aller dans des instituts de beauté lorsqu'elles n'en ont pas le temps, et se débarrasser de leurs poils superflus sans souffrir est devenu un impératif.

Parmi toutes les techniques d'épilation qui existent, il faut souvent choisir entre le coût et la performance. L'épilateur est une solution souvent choisie avec sa large gamme de modèles :

L'épilateur à lumière : c'est quoi ?

L'épilateur à lumière, encore appelé épilateur à lumière pulsée ou épilateur à lumière flash, est un appareil d'épilation qui fonctionne grâce à une lampe flash. Cette lampe flash va progressivement éliminer le poil à la racine. À chaque séance, on va donc flasher les poils.

À la première séance, on ne remarque rien de particulier car le poil est toujours là. Le principe est de raser (nous insistons sur le fait qu'il faut un rasage et non une épilation) entre 2 séances d'épilation à lumière flash.

Principe :

  • Effectuez 4 séances, à raison d'une séance toutes les 2 semaines.
  • Puis, effectuer 3 autres séances à raison d'une toutes les 4 semaines.
  • Entre les séances, vous constaterez qu'il reste des poils et vous utiliserez donc le rasoir pour les ôter, avant de procéder à la séance suivante.

Si le résultat n'est pas immédiat, il apparaît progressivement mais durablement.

Attention : il est important de faire ses séances en hiver pour plus de tranquillité. La peau ne doit pas être exposée au soleil au moins un mois avant le traitement à la lumière flash et au moins un mois après l'épilation.

Zones du corps pouvant subir une épilation à la lumière, sauf contre-indications de votre médecin et/ou dermatologue :

Avantages et inconvénients

L'épilateur à lumière a de nombreux avantages, dont les principaux sont :

  • Son efficacité à long terme : le poil est éliminé durablement.
  • Il n'est pas douloureux.
  • On trouve des appareils sans fil qui permettent un maniement plus facile.
  • Il est adapté à tous les types de peau.
  • On peut s'épiler à domicile, presque comme en institut.

Mais, il faut noter aussi qu'il a quelques inconvénients :

  • Il faut prêter attention à ses contre-indications.
  • Son utilisation doit se faire en hiver exclusivement.
  • Le fait qu'il faille se raser entre deux séances peut rebuter les utilisatrices...

Précautions d'utilisation

Doués d'une grande technicité, les épilateurs à lumière sont toutefois à manier avec précaution. Ils sont notamment contre-indiqués dans les cas suivants :

  • Grains de beauté : ne jamais utiliser la lumière flash sur un grain de beauté.
  • Médicaments photosensibilisants : il ne faut pas utiliser la lumière flash dans ce cas.
  • Autres médicaments : les personnes soignées pour des pathologies sérieuses devraient toujours demander conseil à leur médecin avant l'utilisation de ce type d'appareil.
  • Problèmes de peau : les photodermatoses sont des troubles de l'épiderme entraînant une forte sensibilité et réactivité de la peau lors d'expositions aux ultra-violets. Ces types de peau ne doivent pas être exposés aux lumières flash.
  • Femmes enceintes et enfants : utilisation interdite.

En cas de doute, il ne faut jamais négliger de demander conseil à un médecin ou un dermatologue.

Prix d'un épilateur à lumière

Il existe actuellement sur le marché plusieurs marques proposant des épilateurs à lumière pour usage domestique.

Ils peuvent avoir diverses options et leur prix varie en moyenne de 400 € à 1 400 €.

Un tel coût peut parfois freiner l'achat mais il est toujours possible de l'acheter à plusieurs et de se le prêter puisque les séances sont relativement espacées.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !