Épilateur

Écrit par les experts Ooreka

Comment choisir son épilateur ? Pour quelles zones du corps peut-on l'utiliser ?

Pour venir à bout de la pilosité, les femmes ont désormais le choix entre diverses techniques d'épilation. Parmi ces techniques, on trouve le rasage, l'épilation à la cire, ou l'épilation à la crème dépilatoire spécifique.

Mais nombreuses sont celles qui ont opté pour l'épilateur. On pourrait dire que l'épilateur est à la femme ce que le rasoir électrique ou la tondeuse est à l'homme. Il existe différents types d'épilateurs :

Des modèles d'épilateurs adaptés aux goûts de chacun

Les épilateurs possèdent tous 2 vitesses d'épilation. Certains ont une tête pivotante pour s'adapter aux courbes du corps.

Ils se distinguent par leurs accessoires et par leur système antidouleur.

Les accessoires

Les derniers modèles d'épilateurs ont plusieurs têtes :

  • une tête avec des grains de liège pour effectuer des peelings entre les épilations ;
  • une tête spéciale bikini ;
  • ou encore une tête rasoir.

Certains sont équipés d'une petite lampe, ce qui permet une épilation de tous les poils même s'il fait sombre.

Enfin, certains épilateurs peuvent être utilisés sans danger sous la douche.

Le système antidouleur

Il y a 2 systèmes qui atténuent la douleur :

  • Le système de froid : un bloc de liquide est à mettre au réfrigérateur et s'adapte sur l'épilateur.
  • Le système à air pulsé : l'épilateur souffle de l'air sur la zone épilée.

Avantages et inconvénients selon les types

L'avantage principal de l'épilateur est qu'il arrache le poil à la racine (contrairement au rasage) donc le résultat est plus durable (2-3 semaines). Contrairement à une épilation à la cire, il est capable d'épiler les poils courts donc nul besoin d'attendre que les poils aient une certaine longueur pour procéder à l'épilation.

Son inconvénient majeur est qu'il est encore, malgré les progrès des derniers nés, assez douloureux. Mais au bout de plusieurs épilations, les poils deviennent plus fins donc ils s'arrachent plus facilement.

Enfin, le temps d'épilation est plus long que le rasage ou l'application d'une crème dépilatoire.

Les avantages et les inconvénients de l'épilateur varient ensuite selon son type.

Type d'épilateur Avantages Inconvénients
Épilateur électrique A subi de nombreuses améliorations au fil des années et n'est plus aussi bruyant et douloureux qu'il l'était. Reste malgré tout bruyant.
Épilateur à lumière Au fil des utilisations, les poils ne repoussent plus. Reste encore très cher.
Épilateur à électrolyse Donne de bons résultats au niveau de la qualité d'épilation. Il faut bien connaître son fonctionnement et ses contre-indications avant tout achat.
Mini épilateur Pratique pour le voyage : ne fonctionne qu'avec les piles contrairement aux autres épilateurs qui fonctionnent sur secteur.
Large gamme disponible avec bon rapport qualité/prix.
Plutôt à utiliser pour des petites zones (lèvre, menton, sourcils) ou pour les retouches maillot.

Les précautions avant l'emploi d'un épilateur

Comme tous les autres types d'épilation, l'épilateur comporte aussi ses risques. Globalement, un épilateur ne devrait pas être utilisé :

  • avant d'avoir soigneusement préparé sa peau : nettoyage, gommage, séchage soigneux, etc. ;
  • avant d'avoir consulté la notice du produit : oui, on le sait, c'est souvent l'aspect qui plaît le moins, et que l'on oublie allègrement. Mais, avant tout emploi d'un appareil, lisez correctement les indications figurant sur la notice.
  • sans hydrater sa peau après chaque séance comme pour les autres types d'épilation ;
  • sans demander conseil auprès d'un médecin ou d'un dermatologue : certains épilateurs peuvent être rigoureusement contre-indiqués si vous avez des problèmes de peau (irritations, boutons, grains de beauté en relief...) ;

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !