Sommaire

 

Le système pileux peut être concerné par différentes pathologies : hypertrichose, hypotrichose, pilosité excessive ou folliculite.

Système pileux et pilosité : deux choses à distinguer

La pilosité est l'ensemble des poils, y compris barbe, duvet et cheveux, qui recouvrent notre corps :

  • elle concerne aussi bien l'homme que la femme ;
  • elle se développe au moment de la puberté, car le système pileux est soumis aux variations hormonales, et diminue chez les personnes âgées.

Le système pileux désigne le processus qui permet au poil de :

  • naître dans un bulbe sous notre peau ;
  • pousser dans une gaine (le follicule) ;
  • puis se développer à la surface de notre épiderme.

Il concerne presque tout le corps humain, à des degrés différents, sauf la plante des pieds et la paume des mains.

Épilation

Article

Lire l'article Ooreka

Homme et femme : des systèmes pileux différents

Le développement de la pilosité est variable chez chacun et dépend de divers critères.

Normalement, la pilosité est plus développée chez l'homme que chez la femme, car le processus de pousse du poil dans le follicule pileux subit l'influence des hormones androgènes (en particulier, la testostérone).

Chez l'homme, elle sera très développée au niveau :

  • des organes sexuels ;
  • des aisselles ;
  • du torse ;
  • du visage (barbe).

Chez la femme, elle sera plutôt développée au niveau :

  • des organes sexuels ;
  • des aisselles ;
  • des cheveux (par volonté de les laisser pousser).

Choix du type d'épilation : selon la pilosité

Connaître son type de pilosité est un premier pas à réaliser pour choisir son type d'épilation.

La pilosité peut être :

  • faible ;
  • normale ;
  • excessive ;
  • pathologique (troubles de la pilosité).

Dans certains cas de pilosité excessive, certains n'hésiteront pas à faire appel à une épilation définitive. Cependant, toute démarche de dépilation à visée définitive doit se faire sur avis médical.

Hirsutisme

Article

Lire l'article Ooreka

Système pileux : processus d'apparition du poil

La pousse du poil est un processus commun à tous, mais dont certaines caractéristiques (vitesse de pousse, pigmentation) varient selon les individus.

Pousse du poil : les différentes étapes

Le phénomène de pousse du poil se fait en plusieurs étapes :

  • naissance : le poil naît d'abord sous la surface de la peau ;
  • kératinisation : avant d'apparaître à la surface, il subit un processus de kératinisation (la kératine est un élément essentiel à la bonne croissance des ongles et des cheveux, encore appelés les phanères) ;
  • apparition : il se hisse à « l'extérieur » au moyen d'une gaine appelée follicule pileux.

L'épiderme fournit également un ingrédient essentiel au poil ou au cheveu : le sébum.

Lire l'article Ooreka

Vitesse de pousse et pigmentation : pas les mêmes pour tout le monde

La vitesse de pousse des poils varie d'un individu à l'autre selon différents critères :

  • saison et climat ;
  • qualité de vie : alimentation, sommeil, gestion du stress, etc. ;
  • état de santé : prise ou non de médicaments, etc. ;
  • âge du sujet ;
  • données héréditaires, etc.
Lire l'article Ooreka

Outre leur vitesse de pousse, les poils se distinguent encore par leur couleur, plus précisément leur pigmentation qui peut être brune, rousse ou blonde :

  • le processus de pigmentation s'opère grâce à la mélanine ;
  • la mélanine est un pigment des kéranocytes transmis par les mélanocytes.

La dépigmentation quant à elle est ce qui rend les cheveux ou les poils blancs :

  • elle correspond à un processus de vieillissement du poil ou du cheveu ;
  • elle est plus ou moins rapide selon les individus.