Sommaire

 

Les glandes sébacées sont présentes dans l'épiderme et sécrètent le sébum, corps gras destiné à protéger la peau. Un dysfonctionnement des glandes sébacées est à l'origine de certaines pathologies comme l'acné ou la dermatite séborrhéique. On vous en parle tout de suite dans cet article !

Glande sébacée : caractéristiques

Les glandes sébacées sont situées dans la peau au niveau de l'épiderme. Ce sont elles qui sécrètent le sébum.

Chaque glande sébacée est annexée à un follicule pileux, c'est pour cela que l'on parle de follicule pilo-sébacé.

Le sébum s'écoule par un canal excréteur qui rejoint le canal pilo-sébacé le long du poil puis gagne la surface cutanée. Il s'étale sur la couche cornée et se mélange aux autres lipides, à l'eau et à la sueur, le tout formant le film hydrolipidique de surface.

Le corps possède environ 2 millions de glandes sébacées, réparties sur toute sa surface. La densité en glandes sébacées est importante sur la face (zone médiofaciale ou zone T), le cuir chevelu, le haut du thorax et le haut du dos.

Glandes sébacées et sébum

À quoi sert le sébum ?

Le sébum a plusieurs fonctions :

  • protection de la peau contre les agressions extérieures : variations de température, infections microbiennes (contient des substances bactéricides) ;
  • maintien de l'élasticité de la peau, confort de l'épiderme ;
  • lubrification des poils et des cheveux ;
  • lutte contre la déshydratation de la couche cornée en limitant l'évaporation de la peau et en retenant l'eau de surface.

De quoi est composé le sébum ?

Le sébum est un corps gras, il contient différents lipides : tiglycérides, squalènes, cholestérol, cires. Sa composition varie selon l'âge et la taille des glandes sébacées.

Glandes sébacées et régulation de la sécrétion sébacée

La sécrétion sébacée commence dès la vie fœtale. À la naissance, elle connaît une période de forte activité qui cesse à l'âge d'un mois environ, pour atteindre un minimum à l'âge de 6 mois. Une nouvelle poussée d'activité se produit à partir de l'adolescence et se maintient jusqu'au vieillissement, la production se stabilise ensuite.

La sécrétion sébacée est régulée par les hormones sexuelles :

  • en particulier les androgènes produits au niveau testiculaire, ovarien et surrénalien ;
  • il faut noter que la testostérone libre est transformée en sa forme active, la dihydrotestostérone, par une enzyme appelée la 5 alpha réductase ;
  • les progestatifs peuvent aussi influer sur la sécrétion sébacée en se liant aux récepteurs aux androgènes.

La sécrétion sébacée est plus importante chez les hommes que les femmes.

La sécrétion sébacée peut être inhibée par certains médicaments pris par voie orale, comme les anti-androgènes ou les rétinoïdes.

Pathologies des glandes sébacées

Les glandes sébacées, lorsqu'elles dysfonctionnent, peuvent être à l'origine de certaines maladies.

L'excès de production de sébum est appelé séborrhée. La séborrhée est due, chez la femme, à un excès de sécrétion d'androgènes ou à une hyperactivité de la 5-alpha-réductase. Chez l'homme elle n'est expliquée que par l'hyperactivité de la 5-alpha-réductase.

À l'inverse, une sécrétion de sébum en trop faible quantité peut donner une peau sèche par insuffisance du film hydrolipidique.

Acné

L'acné débute à la puberté et se prolonge parfois à l'âge adulte. Elle associe :

  • une séborrhée, production excessive de sébum sous l'action des androgènes, à l'origine d'une peau luisante ;
  • une hyperkératose infundibulaire (trouble de la kératinisation du canal pilo-sébacé) responsable d'une obstruction du canal folliculaire par la kératine avec rétention de sébum et, de ce fait, formation de comédons et microkystes ;
  • une colonisation bactérienne du follicule par la bactérie Propionibacterium acnes, à l'origine d'une inflammation avec formation de pustules, macules, pustules voire nodules.

Il existe des facteurs favorisants :

  • le soleil aggrave classiquement les lésions ;
  • une prédisposition génétique ;
  • le stress ;
  • les contraceptifs oraux avec une activité androgénique ;
  • des cosmétiques comédogènes, des nettoyages de peau trop agressifs,
  • certaines périodes hormonales (puberté, grossesse, menstruations), un dérèglement hormonal lors de certaines pathologies endocriniennes ou liées à la prise de médicaments (œstrogènes, progestatifs) ;
  • le tabagisme ;
  • rôle possible de l'alimentation.

Dermatite séborrhéique

La dermatite séborrhéique est une atteinte qui touche préférentiellement les régions pileuses : sourcils, visage, cuir chevelu, thorax. Elle a ces caractéristiques :

  • Elle est favorisée par une levure appelée Pityrosporum ovale, mais il existe aussi des facteurs génétiques et émotionnels. Une de baisse de l'immunité (VIH) favorise également son apparition.
  • Elle est localisée au niveau des zones séborrhéiques comme le cuir chevelu, les sourcils, les plis nasogéniens, les oreilles et plis rétro-auriculaires, le thorax ou encore le pli interfessier.
  • Elle se manifeste par des plaques rouges et squameuses symétriques, avec parfois une démangeaison ou une sensation cuisante.
  • Elle peut survenir chez l'enfant comme chez l'adulte. L'évolution est chronique avec des poussées.
Lire l'article Ooreka