Sommaire

 

De plus en plus de femmes décident de mettre fin à la corvée mensuelle, ou bimensuelle ou pire encore hebdomadaire, de l’épilation à la cire, à l’épilateur électrique ou au rasoir, pour en finir définitivement avec les poils disgracieux.

Mais les méthodes d’épilation définitive et semi-définitive se diversifient. Alors de quoi s’agit-il ? Est-ce durable ? Quelles techniques trouve-t-on sur le marché ?

Autant de questions que vous vous posez et auxquelles nous allons tenter de répondre.

En quoi consiste l’épilation semi-définitive ?

On appelle épilation semi-définitive l’épilation pratiquée au moyen de lampes flash ou IPL (Intensive Pulse Light). Ces lampes émettent un rayon lumineux  qui est diffusé au travers d’une surface de verre épaisse et très pure, à intervalles réguliers et modulables.

Contrairement au rayon laser, qui est d’intensité plus forte et monochromatique, le rayon lumineux émis par les lampes flash est  polychromatique, c'est-à-dire qu’il a la capacité d’être absorbé par les différents chromophores du corps humain, que sont l’hémoglobine, l’eau contenue dans les protéines, et la mélanine.

La longueur d’ondes est choisie en fonction du chromophore ciblé.

Épilation semi-définitive : pourquoi plusieurs séances ?

Les poils poussent suivant un cycle qui s’étale sur plusieurs semaines, voire plus, suivant les zones. Seulement le traitement n’a de l’effet que lorsque le poil est en phase de pousse, ce qui concerne à peu près seulement 20 % des poils.

Pour atteindre tous les poils pendant leur phase de pousse, il faut donc pratiquer un certain nombre de séances.

Pourquoi de l’épilation semi-définitive ?

Épilation semi-définitive ne signifie pas que les poils repoussent des années après la fin du traitement. Cela signifie simplement que le traitement est progressif : la racine du poil se trouve de plus en plus réduite, et le poil, de plus en plus dévitalisé. Au bout d’un certain nombre de séances, entre 8 et 10, il finit par totalement disparaître.

Épilation semi-définitive : pour quelles zones ?

On peut épiler à la lumière pulsée toutes les zones du corps.

Il faut préalablement raser la surface entre 24 et 48 heures avant le traitement, afin que la lumière atteigne directement la racine.

Il ne faut surtout pas pratiquer un type d’épilation comme la cire ou l’épilateur électrique, qui supprimerait la racine et rendrait le traitement inefficace.

Que penser des appareils de lumière pulsée à domicile ?

Ils peuvent aider à désépaissir les poils, à rendre la pilosité plus douce.

Mais leur puissance de 2 a 6 ou 8 joules /cm² n’est pas comparable à celle des machines professionnelles, qui montent pour certaines à des puissances de 30 joules/cm².

Aussi dans la rubrique :

Techniques d’épilation

Sommaire